SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

ÉLECTIONS MUNICIPALES À ROANNE : YVES NICOLIN DÉVOILE SA LISTE CE LUNDI

Lundi 10 Février - 06:00

Elections 2020


Yves Nicolin
Le maire sortant repart avec une équipe composée pour plus de la moitié de nouveaux visages.


La campagne pour les élections municipales s'accélère dans le Nord de la Loire. Ils devraient être six à se lancer dans la bataille à la mairie de la troisième plus grande ville du département.

6 listes pour une place


Brigitte Dumoulin pour les socialistes, Michel Lucas pour le RN, Andréa Iacovella pour LREM. On retrouvera également deux listes supplémentaires qui n'ont pas officialisé le nom de leur meneur : une apolitique, l'autre baptisée « 88% » soutenue par les écologistes, les communistes et les Insoumis.

Et puis évidemment, Yves Nicolin, qui brigue un troisième mandat, le deuxième consécutif. Le maire sortant présentera d'ailleurs son équipe ce lundi, avec un renouvellement important : 60% de nouveaux et une liste paritaire. "Je n'ai pas hésité une minute à me présenter car je pense que nous avons encore beaucoup de choses à faire, donc nous repartons pour un tour", lance t-il. Son projet, lui, est ficelé.

"Certains font des mariages surprenants"


"On a ciblé quatre thèmes forts qui n'ont pas de hiérarchie entre eux. On souhaite maintenir un niveau de sécurité pour les habitants. Une priorité est accordée à l'emploi et l'économie pour que les Roannais aient plus de facilités à trouver un travail. Le mieux vivre ensemble doit être amélioré avec des projets dans le domaines de la culture, du social et dans les affaires scolaires. Et puis on veut un processus beaucoup plus vertueux dans le domaine de l'écologie", détaille le désormais candidat.

À un peu plus d'un mois de l'élection, Yves Nicolin ne veut pas de la casquette de favori, "ce que je sais, c'est que notre équipe est déjà au travail depuis plusieurs mois, alors que d'autres sont encore en train de constituer des listes, avec des mariages assez surprenants, de la carpe et du lapin, voire du kangourou parfois. En tout cas, nous avons mis toutes les chances de notre côté pour remporter cette élection", conclut le maire sortant.

Le maire sortant veut éviter de revivre l'élection de 2008, où il était dans la même position, et il avait pourtant perdu face à Laure Déroche, "je ne vais pas dire que j'y pense tous les jours, mais presque. Les échecs font grandir. Il ne faut pas faire les mêmes erreurs. À l'époque, j'avais appuyé ma campagne sur notre bilan, qui était bon, plutôt que nos projets pour le prochain mandat".

Il reste 17 jours à tous les candidats pour boucler leur liste, après cela, ce sera trop tard.