SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

GIFLÉ PAR LE PSG, L'OL EST EN DANGER

Dimanche 21 Mars - 22:47

Football


Le match OL - PSG - © Gaël Berger
Apathique et surclassé pendant 60 minutes, avant de réagir dans la dernière demi-heure, l'OL a concédé une très lourde défaite face au PSG (4-2), ce dimanche soir, au Parc OL.


L'OL avait gagné le match aller au Parc des Princes (1-0) en jouant comme un leader. Et il a perdu le match retour au Parc OL en montrant le visage d'une équipe quelconque. Comme depuis le début de l'année 2021. On ne sait pas quel fil s'est rompu pendant la trêve hivernale, mais les prestations de haut niveau proposées en novembre et décembre ont été remplacées par des matchs au contenu insuffisant.

La première période a été maîtrisée de bout en bout par les Parisiens. Après une première occasion de Moïse Kean, qui butait sur Anthony Lopes après un rush de Kylian Mbappé côté gauche, l'attaquant de l'équipe de France se chargeait lui-même d'ouvrir le score avec un peu de réussite (1-0, 15').

On attendait une révolte des Lyonnais...et on a surtout vu un PSG qui continuait de jouer à son rythme, avec beaucoup de facilité. Au point d'inscrire un 2e but, par Danilo Pereira, après une succession de duels perdus par les Lyonnais dans leur surface (2-0, 32').

La mi-temps a été l'occasion de remettre les choses au point ? Pas du tout ! Après une minute, le PSG marquait un 3e but, grâce à un coup-franc d'Angel Di Maria (3-0, 47'). Et comme Kylian Mbappé prenait de vitesse toute la défense lyonnaise en contre-attaque, le score continuait d'enfler (4-0, 52').

Il ne faut jamais désespéré et l'OL finissait enfin par réagir. Dans le jeu d'abord, en s'installant enfin dans la moitié de terrain du PSG. Puis au tableau d'affichage, avec une superbe frappe d'Islam Slimani (4-1, 62'). Avant que Maxwel Cornet, bien servi par Rayan Cherki, ne réduise l'écart à son tour (4-2, 81').

Islam Slimani a vu sa tête repoussée par le gardien parisien, mais l'OL n'a pas réussi à faire trembler réellement le PSG.

Le top


Maxence Caqueret. Difficile de sortir un joueur du lot après une prestation collective aussi insipide. Mais le milieu de terrain, auteur d'une excellente entrée à Reims le week-end dernier, a été un des rares (voir le seul) capable de jouer vers l'avant, même sous pression. Il a perdu des ballons, certes, mais a aussi trouvé des décalages. La toute première incursion de l'OL a été rendue possible par une de ses prises de risque. Un excellent décalage pour Karl Toko-Ekambi sur une autre action lyonnaise (73').

À noter également les bonnes rentrées d'Islam Slimani et de Bruno Guimaraes. L'Algérien a marqué un beau but, tout en étant très remuant, alors que le Brésilien a été intéressant dans sa relance.

Le flop


Rudi Garcia. L'entraîneur lyonnais a choisi de titulariser Mattia De Sciglio à la place de Léo Dubois ? Un échec, tant l'Italien a été à la peine défensivement et invisible offensivement. Le plan de jeu ? Une catastrophe. Attendre le PSG dans la moitié de terrain lyonnaise pour espérer contrer les Parisiens n'a pas fonctionné. Et les timides tentatives de pressing ont été mal coordonnées.

Conséquence


Après cette gifle, l'OL a certainement compris que le titre de champion, toujours possible sur un plan mathématique, devenait utopique. Les Lyonnais, 3e (60 points) derrière le PSG et Lille (63 points), sont surtout sous la menace de Monaco, 4e à seulement une longueur ! La place sur le podium et donc la qualification pour la prochaine Ligue des Champions, est loin d'être acquise...

Après deux semaines de trêve internationale, l'OL se déplacera à Lens, samedi 4 avril.