SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

VIEUX LYON : LES COMMERÇANTS LUTTENT ENCORE CONTRE LES GROUPUSCULES D'EXTRÊME DROITE

Vendredi 19 Juillet - 05:30

Actu. locale


Philippe Carry, dans sa boutique de la rue Juiverie. - © Radio Scoop / Léa Duperrin
Le président régional de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (LICRA) s'est rendu dans le Vieux Lyon pour faire un point sur la situation avec les élus.


"On ferme une fenêtre, mais il y en a une autre qui s'ouvre", regrette Alain Blum, président de la LICRA en Auvergne Rhône-Alpes. La dissolution, en avril dernier, du groupuscule Bastion Social ne marque pas la fin du combat. "Nous demandons aujourd'hui la dissolution de Génération Identitaire, qui a pu obtenir la réouverture d'une salle de sport dans le quartier", poursuit Alain Blum dans les ruelles du Vieux Lyon.

"Nous luttons pour la dignité du quartier"

Alain Blum a profité d'une visite de quartier du Président de la Métropole David Kimelfeld, pour aller avec lui à la rencontre des commerçants du quartier, un peu plus de six mois après le lancement d'un manifeste. Dans sa boutique de la rue Juiverie, Philippe Carry parle du patrimoine local avec passion. "Ce que l'on refuse, c'est que le patrimoine soit récupéré à des fins idéologiques de division. Nous luttons pour la dignité du quartier", commente le commerçant.

À plusieurs reprises, Philippe Carry a été menacé. Sa vitrine avait été caillassée en 2017.

À la rentrée, la LICRA qui suit de près ce qu'il se passe dans le 5e arrondissement, se réunira avec les commerçants et les associations locales. Objectif : faire en sorte de limiter au maximum les actions des groupuscules d'extrême droite radicale sur la voie publique.