SÉLECTIONNEZ VOTRE VILLE

Rhône
  • Lyon
  • Vienne
  • Tarare
Loire / Haute-Loire
  • Saint-Étienne
  • Roanne
  • Le-Puy-en-Velay
  • Yssingeaux
Puy de Dôme / Allier
  • Clermont-Ferrand
  • Vichy
Ain / Saône-et-Loire
  • Bourg-en-Bresse
  • Mâcon
  • Valserhône
Ardèche
  • Aubenas

Cliquer pour télécharger
l'application Radio Scoop

LE CLUB D'YZEURE DÉNONCE LES INÉGALITÉS DE LA COUPE DE FRANCE

Dimanche 30 Janvier - 06:00

Football


Les footballeuses d'Yzeure (Allier), qualifiées en 8e de finale de la Coupe de France. - © FB FFYAA
Les joueuses d'Yzeure (Allier) affrontent Lille ce dimanche 30 janvier en 8e de finale de la Coupe de France. Une vraie performance sportive, gâchée par le traitement qui leur est réservé par la Fédération, bien différent de celui de leurs homologues masculins.


On peut être président d'un club de football féminin, être très fier de ses joueuses, mais être très remonté contre les dirigeants du football français. C'est ce que vit Dominique Darnet, le président du Football féminin Yzeure Allier Auvergne. Le club dispute les 8e de finale de la Coupe de France ce dimanche 30 janvier face à Lille. Une réussite sportive ternie par le traitement réservé aux joueuses.

0 euro pour les femmes, plus de 100 000 pour les hommes


Le sport féminin est souvent loué dans les discours et sur les réseaux sociaux pour ses qualités et ses valeurs. Mais la réalité sur le terrain est bien loin des belles paroles et des promesses.

"On est en 8e de finale donc on fait partie des 16 meilleures équipes de France et on a touché zéro euro de la Fédération. Un club masculin qui est au même stade que nous, il aura accumulé plus de 100 000 euros ! Nous avons eu la chance de recevoir les tours précédents, mais c'est à nous de payer l'organisation des matchs. Les équipes qui se déplacent, elles le font à leur frais ! " s'emporte Dominique Darnet.



C'est la même chose au niveau des dotations. "Les clubs masculins, tour après tour, reçoivent des dotations avec shorts, chaussettes et maillot. Nous chez les filles, on n'a que des maillots ! Et encore souvent seulement un tour sur deux", ajoute le président.

Pourtant, la demande est là selon Dominique Darnet, qui évoque les affluences au stade et la diffusion par Canal Plus de matchs de première division féminine.

"Je sais qu'on n'aura pas l'égalité parfaite tout de suite, mais qu'on resserre un petit peu les rangs ! Quand on arrive à ce stade de la compétition, je ne comprends pas qu'on n'ait pas au moins 10 ou 20 000 euros de dotations", conclut Dominique Darnet.

En attendant ses joueuses vont tenter de se qualifier pour le tour suivant. Le coup d'envoi du match face à Lille est prévu à 14h30 au stade de Bellevue ce dimanche 30 janvier.